D’égal à égal : rencontrer, comprendre, cohabiter.

En 2016, la fondation Software AG – Stiftung de Darmstadt a, en collaboration avec divers partenaires, créé le fonds « Auf Augenhöhe » (« D'égal à égal »), et l’a doté d’un demi-million d’euros. L’objectif commun était, après le point culminant de ce que l’on appelle la « crise des réfugiés », de renforcer l’engagement civique pour les réfugiés et les arrivants, ainsi que de permettre, rapidement et de manière non bureaucratique, de créer des espaces (de refuge) où nait la cohésion sociale et où peuvent avoir lieu des rencontres d’égal à égal.

En toute simplicité, de manière non bureaucratique

Dans cet esprit, le fonds a non seulement encouragé des projets permettant à des personnes issues de divers cercles culturels de se rencontrer dans le respect, mais a également fait définir aux demandeurs eux-mêmes de définir ce dont ces rencontres ont besoin, sans délais serrés, sans critères stricts de soutien ni de procédures compliquées de demande.

Jusqu’à 5000 euros pour les initiatives et projets locaux

Dans un premier temps, seules les fondations de bienfaisance disposant d’un label de qualité ont pu présenter leur candidature pour les financements de projet allant jusqu’à 5000 euros, puis, dans un second temps, également les fondations de bienfaisance capables d’obtenir un label de qualité et ayant déposé des demandes soit pour des projets propres, soit au nom d’initiatives locales.

Aménager des marges de manœuvre

Grâce à son format ouvert, pour lequel la banque vide est, à titre de lieu de rencontre, le symbole central, laissait suffisamment de place pour diverses approches. Il s’agissait une fois de conseil, d'accompagnement et de dialogue, une autre fois de rencontres autour de l’art et de la culture (gastronomique), d’expériences dans la nature ou de sport. Ainsi, jusqu’à fin 2019, ce sont 125 projets différents qui ont vu le jour, dont une radio d’intégration, des offres d’auto-organisation proposées par des réfugiés, ou des pièces de théâtre sur des sujets tels que « le pays natal » ou « l’exil ».

Nouveaux fonds et partenaires

À la fois alarmée par un regain de xénophobie et renforcée par la grande efficacité du fonds, la fondation Software AG – Stiftung a décidé de poursuivre son engagement dans le format qui a déjà fait ses preuves sur les questions de migration et d’intégration. C’est pourquoi elle a, au 6 février 2020, versé 300.000 euros de plus sur le compte du fonds, et, en plus des fondations de bienfaisance, a su gagner les Houses of Resources comme partenaires de coopération supplémentaires, par le biais desquelles les associations engagées peuvent également bénéficier d’une aide pouvant aller jusqu’à 5000 euros.